Les démarches à effectuer avant le déménagement

J – 3 mois: Penser aux inscriptions scolaires des enfants

Dès que vous connaissez votre nouvelle adresse et au moins 3 mois avant le déménagement, vous devez prévenir le directeur de l’établissement qui accueille actuellement vos enfants, par lettre recommandée avec avis de réception (LRAR) et lui demander un certificat de radiation (ou exeat), mentionnant leur niveau scolaire et l’absence de dettes (cantine impayée ou manuels scolaires non rendus, par exemple).

Muni de ce document, vous devez vous rendre à la mairie de votre nouvelle commune (pour l’école élémentaire) ou au rectorat (pour le collège et le lycée) et faire inscrire vos enfants. Vous devrez présenter livret de famille, carte d’identité ou extrait d’acte de naissance, un justificatif de votre nouveau domicile (bail ou attestation d’achat) et un document attestant que l’enfant a reçu les vaccinations obligatoires.

J – 1 mois: Avertir votre bailleur

Lorsque vous connaissez la date de votre déménagement, n’oubliez pas d’en informer votre bailleur et de fixer un rendez-vous avec lui pour pouvoir établir l’état des lieux de sortie dans votre logement vide et lui remettre les clés (voir le n° 1004 du Particulier, p. 61).

J – 3 semaines: Informer votre assureur habitation et auto

Pour la multirisque habitation comme pour l’assurance auto, vous devez informer votre assureur (par LRAR) de votre changement d’adresse en précisant vos nouvelles conditions de logement et de garage. La prime de ces deux assurances peut, en effet, être réévaluée en fonction des risques liés à votre nouvelle situation.

Cependant, si vous êtes locataire et que vous devenez propriétaire, vous ne pourrez pas demander le transfert de votre assurance multirisque habitation: il faudra négocier un autre contrat.

A savoir

Le changement de domicile est un motif légal de résiliation de vos contrats d’assurance (logement et voiture): vous pouvez donc profiter de cet événement pour changer de compagnie. Vous avez jusqu’à 3 mois après le déménagement pour le faire.

J – 15 jours: Prévenir EDF et GDF

Vous devez résilier les abonnements à l’électricité ou au gaz du logement que vous quittez (il est préférable de fixer la date de rupture de ces contrats au lendemain de votre déménagement) et souscrire de nouveaux abonnements pour votre futur logement. Vous pouvez réaliser cette formalité par téléphone en vous munissant de votre dernière facture ou par Internet (www.particuliers.edf.fr et www.monagence.gazdefrance.fr).

Vous pouvez confirmer vos démarches par LRAR au service client de ces deux entreprises.

Des agents EDF et GDF viendront relever votre compteur afin d’établir ensuite votre facture

pour solde de tout compte.

Coût:

L’arrêt des compteurs est gratuit. En revanche, la réouverture de ceux du nouveau logement sera facturée 14,02 € par compteur (soit 28,04 € pour le gaz et l’électricité).

J – 10 jours: Transférer votre ligne de téléphone fixe

Si vous avez une ligne fixe France Télécom, vous devez avertir cet opérateur au moins 10 jours avant votre départ. Si un simple appel suffit (vous devez vous munir de votre dernière facture), il est tout de même préférable de confirmer par LRAR la date de votre départ et votre future adresse pour trouver une ligne opérationnelle à votre arrivée.

Coût:

Avec France Télécom, si vous emménagez dans la même zone de numérotation (vous gardez votre ancien numéro), le transfert de ligne est facturé 25 €. Sinon, l’ouverture d’une nouvelle ligne coûte 55 €.

Attention

Les transferts d’accès Internet avec ou sans téléphone (dégroupage total ou partiel) sont beaucoup plus complexes (voir le n°1002 du Particulier, p. 80). Vérifiez que votre futur logement dispose du même type de connexion que celui que vous avez. Sinon, vous pourrez résilier ce service même si vous étiez engagé sur une période prédéfinie.

J – 5 jours: Faire suivre votre correspondance

La Poste propose un service de réexpédition de courrier, pour 6 mois ou 1 an, au choix. Il suffit d’aller chercher un formulaire de « réexpédition nationale définitive » à la poste ou de le télécharger sur www.la poste.fr/réexpédition. Si vous optez pour un contrat de 6 mois, vous serez averti 1 mois à l’avance de son arrivée à échéance et vous pourrez le renouveler encore une fois pour 6 mois.

Coût:

Le service de réexpédition en France métropolitaine est facturé 22 € pour 6 mois et 40 € pour un an. Il s’agit de tarifs forfaitaires valables quel que soit le volume de courrier réexpédié.